VSNPI

Vers une Sauvegarde Numérique du Patrimoine Industriel

PhD proposal 2013

Picto

Le patrimoine industriel et numérisation 3D architecturale ; vers des protocoles optimisés pour la connaissance et la reconnaissance.

SYNTHÈSE :

Des techniques de conservation virtuelle d’un côté, un patrimoine menacé de l’autre, et entre les deux une lacune concernant des technologies d’avenir appliquées sur un héritage en devenir serait une façon de définir l’état actuel du champ de ce projet de recherche.

Qu’il soit menacé de destruction, dénaturé par des transformations, ou simplement laissé à l’abandon, les altérations de cet héritage sont nombreuses.

Ce projet vise donc à appliquer ces méthodes de sauvegarde numérique pour explorer la richesse et la diversité du langage de l’architecture industrielle. Dans ce contexte, le développement de méthodologies pour numériser les vestiges industriels à des fins archivistiques et préventives s’impose comme une première nécessité.

Mais puisque le relevé n’est jamais une fin en soi, cette étude propose d’utiliser le pouvoir de documentation permise par l’acquisition de données pour en renforcer la connaissance des objets étudiés. L’élaboration d’un protocole documentaliste inspiré par le travail photographique de Bernd & Hilla Becher sera le prétexte d’une étude typomorphologique d’artéfacts industriels. Ce support d’analyse, sous forme de multi-représentations architecturales sera l’occasion d’identifier et de caractériser les composants de l’architecture industrielle encore méconnue et menacée. L’apport de connaissances de cette étude qui s’inscrit au cœur des principes de l’archéologie industrielle avancée, nécessite d’interroger l’impact de ces technologies dans le processus de patrimonialisation. L’hypothèse est que cette approche favorise la sensibilisation aux problématiques de la sauvegarde d’une part de notre mémoire industrielle, dont le cas du bassin industriel belge, en voie de reconnaissance, servira d’exemple pour mettre en exergue les applications potentielles de cette étude.

Industrial heritage and architectural 3D scanning ; towards optimized protocols for knowledge and recognition.

ABSTRACT :

Virtual preservation techniques on one side, a threatened heritage on the other, and between the two a shortcoming concerning the use of developing technologies applied to a heritage in the making. This defines the current status of my research field.

May it be threatened with destruction, denatured transformations, or simply abandoned; alterations of this heritage are numerous.

This project aims to apply the methods of digital 3D scanning to explore the richness and diversity of industrial architecture’s language. In this context, the development of methodologies to digitalize the industrial remains for archival and preventative purposes becomes a necessity.

But since the statement is never an end in itself, this study proposes to use the power of documentation, allowed by data acquisition, to strengthen its knowledge. The development of a documentation protocol inspired by the photographic work of Bernd & Hilla Becher will permit a typological study of industrial artifacts. This analysis support, in the form of multi architectural representations, will be used to identify and characterize the components of industrial architecture, which are mostly unknown and threatened. The contribution in knowledge brought by this study, which places itself accordingly to the principles of advanced industrial archeology, requires observing the impact of these technologies on the protocol of industrial heritage creation. The hypothesis is this approach will increase the awareness concerning the safeguard of a part of our industrial memory. Belgium’s industrial territory, which is on the way of recognition, will provide us with an example in order to highlight the possible applications of this study.

Publicités

 » Toward a digital saving of the industrial heritage « 

Image